Passer au contenu principal

 

On entend beaucoup parler de « transformation digitale » ou encore de « révolution numérique »… De quoi s’agit-il au juste ? C’est tout simplement le fait d’intégrer la technologie dans son quotidien pour rendre son établissement plus performant parce que plus réactif, mais aussi plus proche de ses clients.

Vous possédez un site Web ? Un compte Facebook ? Alors vous êtes déjà en cours de transformation digitale ! Nous avons dressé pour vous une liste non exhaustive d’outils à développer pour poursuivre la révolution numérique de votre établissement, que vous ayez besoin de répondre aux mesures sanitaires, de booster votre visibilité ou d’optimiser votre gestion quotidienne et vos commandes : 

 

 

UTILISER LES QR CODES

Pourquoi ? Pour répondre aux mesures sanitaires.


Avant Pour renseigner un client, on passait principalement par des supports physiques (menus papiers, affiches, flyers…).  
Avec la transformation digitale… Et avec la crise sanitaire et son impératif de gestes barrières surtout, le QR code est devenu le petit outil incontournable : un code barre interactif qui se scanne pour donner accès aux clients à des contenus en ligne tels que les cartes des consommations ou le cahier de rappel numérique. Il vous permet également de vérifier la validité des pass sanitaires numériques de votre clientèle. 

Pour commencer : de nombreuses applications gratuites permettent de générer facilement des QR codes pour les usages de base que nous avons décrit.
Pour aller plus loin : d’autres applications, comme Tastycloud, partenaire Kroworking, en plus de créer vos menus digitalisés, développent des fonctionnalités plus complexes comme permettre au client de passer sa commande, de recevoir son addition dématérialisée, et de la payer via son Smartphone. 

À (re)lire
Le grand retour du QR code
Cahier de rappel, comment ça marche ?
Le pass sanitaire

 

DIGITALISER LA PRISE DE COMMANDE ET LE PAIEMENT

Pourquoi ? Pour répondre aux mesures sanitaires, optimiser votre gestion quotidienne, mais aussi générer du chiffre d’affaire. 


Avant Un bloc Maître-d’Hôtel, un stylo Bic, des allers-retours entre les tables et la cuisine, le bar, et la réception, ou encore de longues files pour passer commande et régler en festival.  
Avec la transformation digitale… Moins de temps d’attente et de transaction pour les clients, donc possiblement plus de commandes, mais aussi des mouvements limités en faveur de la distanciation. 

Pour commencer : sélectionner le prestataire en solution de commande et de paiement à distance qui correspond à ses besoins.
Notre plateforme privative Kroworking, dont les offres préférentielles sont réservées aux professionnels du CHR clients de Kronenbourg, a sélectionné trois partenaires : Binch, Lyf Pay, et ObyPay. Tous trois ne travaillent par exemple pas exactement sur les mêmes marchés (festivals et évènements vs. restaurants, bars et cafés).
Pour aller plus loin : avec le partenaire retenu, repenser les parcours clients pour améliorer les ventes comme la satisfaction des utilisateurs.

À (re)lire
Le grand retour du QR code

 

CRÉER UN PROFIL GOOGLE MY BUSINESS

Pourquoi ? Pour booster la visibilité de votre établissement.


Avant… L’annuaire téléphonique des Pages Jaunes.  
Avec la transformation digitale… Google My Business, c’est le profil de votre établissement en ligne : l’encadré qui s’affiche à droite de votre écran lorsque vous faites une recherche avec le nom de votre entreprise. Gratuit, un indispensable du référencement en ligne qui se crée en trois clics et 10 minutes montre en main.

Pour commencer : sur google.com/business/, se connecter à son compte Google (ou en créer un), puis se laisser guider pour renseigner les informations de base de l’établissement (nom, adresse, site Internet, téléphone, mail, jours et horaires d’ouverture, courte description, photos).
Très important de mettre à jour sa fiche dès que nécessaire, c’est-à-dire lorsque vous changez vos jours et horaires d’ouverture à chaque changement de saison, ou encore si vous modifiez vos prix. Il faut comprendre la logique d’un moteur de recherche comme Google : s’il y a des contradictions en ligne entre le profil Google My Business et votre site Internet par exemple, le référencement de votre établissement pourrait être pénalisé au profit d'autres établissements impeccablement cohérents, considérés plus fiables. 
D’une façon générale, c’est favorable pour le référencement en ligne de mettre ses informations en ligne à jour sur toutes les plateformes pertinentes : vos propres outils digitaux évidemment (site Internet et réseaux sociaux), les guides (Michelin, Le Fooding, Le Petit Futé…), les plateformes de réservation en ligne (TheFork, Booking…), les sites d’avis consommateurs (Tripadvisor, Yelp…), les médias (Le Bonbon…) et les annuaires (Les Pages Jaunes, oui oui, qui existent encore et sont aussi passées au digital !). À faire à chaque début de saison !
Pour aller plus loin : via Google My Business, publier autant que possible des posts pour informer sur une offre, une nouveauté, un événement, un nouveau produit… Cette action est elle aussi très favorable au bon référencement en ligne.


À (re)lire
Les 3 leviers du référencement en ligne

 

RÉPONDRE AUX AVIS CLIENTS EN LIGNE

Pourquoi ? Pour booster la visibilité de votre établissement.


Avant… Un Livre d’Or en réception.   
Avec la transformation digitale… Vos clients partagent en ligne leur expérience chez vous : sur les réseaux sociaux (Facebook principalement), les plateformes de réservation (TheFork et Booking en tête), et les sites d’avis consommateurs (TripAdvisor, Yelp…).

Pour commencer : répondre aux avis clients en ligne, c’est répondre aux interrogations comme remercier pour un compliment, mais aussi analyser les retours pour s’améliorer. Bref, soigner ce qu’on appelle la « e-reputation », aussi importante en ligne que dans la « vraie » vie.
Pour aller plus loin : distiller dans ses réponses des mots-clés stratégiques, c’est-à-dire ceux qui correspondent aux mots, expressions et phrases que les clients potentiels vont utiliser pour rechercher un établissement en ligne, afin d’être toujours mieux classé dans les résultats de recherche.  

À (re)lire
Les 3 leviers du référencement en ligne

 

ÊTRE PRÉSENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX (FACEBOOK ET INSTAGRAM PRINCIPALEMENT)

Pourquoi ? Pour booster la visibilité de votre établissement.


Avant… Le bouche-à-oreille.   
Avec la transformation digitale… Les réseaux sociaux, encore quasiment inexistants il y a 15 ans, sont devenus des outils de communication puissants.

Pour commencer : ouvrir un compte Facebook (et un compte Instagram si l’on a suffisamment de photos et de vidéos à partager dans la durée) et y partager du contenu (descriptif, informatif, promotionnel, engagé…) régulièrement. La régularité (ça peut être juste une publication par semaine), c’est l’une des clés d’une page Facebook utile et efficace. Une autre clé : entretenir le dialogue avec les abonnés. C’est-à-dire répondre à toutes leurs questions (même si ce sont souvent les mêmes qui reviennent !) et les remercier pour leurs compliments.
Pour aller plus loin : publier toujours plus fréquemment (des solutions pour gérer tous ses réseaux sociaux depuis un tableau de bord unique existent) et observer les statistiques de la page pour comprendre comment l’améliorer.  

À (re)lire
Les réseaux sociaux, une réelle opportunité

Portrait de gé(r)ants #4 - Aurélie Michot, Responsable marketing & communication des O’Sullivans

 

DÉVELOPPER UN SITE INTERNET (MÊME PETIT)

Pourquoi ? Pour booster la visibilité de votre établissement.


Avant… Mais comment faisait-on avant ?! ^_^
Avec la transformation digitale… Le bouche-à-oreille a toujours la réputation d’être le véhicule publicitaire le plus efficace (ou le plus redoutable…). On ne peut toutefois pas ignorer que depuis quelques années déjà, les clients recherchent les adresses en ligne et comparent les établissements entre eux avant de réserver.

Pour commencer : vous savez utiliser Word et PowerPoint et vous avez un compte Facebook ? Alors créer un petit site Internet pourrait ne pas vous sembler plus compliqué !
1- Choisir un éditeur de site Internet, c’est-à-dire la plateforme qui vous permettra de créer votre site en vous guidant étape par étape. Le plus connu est Wix, et à la rédaction de Mon CHR, nous aimons aussi beaucoup Squarespace dont nous trouvons les designs très beaux et les outils de création intuitifs. Vous trouverez  en ligne de nombreux comparateurs d’éditeurs de site pour vous aider à faire votre choix.
2- Choisir un design parmi ceux qui vous sont proposés par l’éditeur.
3- Configurer le site en une seule page ou en un petit menu pour renseigner toutes les informations nécessaires : jours et horaires d’ouverture, contact (adresse, téléphone, mail), qui vous êtes, ce que vous faites, comment vous le faites. Intégrer des photos de qualité (intérieur et extérieur de l’établissement, offre, équipe) pour que le client puisse se projeter.
4- Choisir un nom de domaine.
5- Mettre en ligne !
Vous ne vous sentez pas de vous lancer ou vous manquez de temps à consacrer à ce projet, alors faites appel à une équipe idéalement composée d’un rédacteur, d’un graphiste et d’un développeur, qu’ils soient consultants indépendants ou travaillent en agence de communication. 
Pour aller plus loin : compléter avec des fonctionnalités plus complexes à installer telles qu’une carte Google Maps interactive, un module de réservation en ligne, une solution de click&collect, des widgets type TripAdvisor…

À (re)lire
Les 3 leviers du référencement en ligne

Portrait de gé(r)ants #4 - Aurélie Michot, Responsable marketing & communication des O’Sullivans

 

INVESTIR DANS DE LA PUBLICITÉ EN LIGNE  

Pourquoi ? Pour booster la visibilité de votre établissement.


Avant… Une annonce dans la presse locale.   
Avec la transformation digitale… Les campagnes publicitaires se déploient où se trouvent les clients : en ligne !

Pour commencer : depuis son profil Google My Business, cliquer sur « Créer une annonce » et se laisser guider pour créer une annonce publicitaire Google Ads. C’est facile et le principe est simple : dès qu'un internaute clique sur l'annonce en top de page de recherche, il est redirigé vers la page du site Internet ou les réseaux sociaux de l’établissement, et alors un montant par mots-clés contenus dans l’annonce est retiré du budget de campagne.
Facebook et Instagram proposent des options similaires.
Investir un budget en référencement payant est intéressant pour acquérir de la notoriété à l’ouverture de l’établissement ou, si le budget le permet, à chaque temps fort de la vie de l’établissement : lancement de la saison haute, à l’approche des fêtes de fin d’année…
Pour aller plus loin : collaborer avec un partenaire en marketing digital qui élaborera une stratégie adaptée aux objectifs qu’on souhaite atteindre.   

À (re)lire
Les 3 leviers du référencement en ligne

 

DÉVELOPPER LA VENTE À EMPORTER/EN LIVRAISON 

Pourquoi ? Pour générer du chiffre d’affaire.


Avant… Affichage en devanture et flyers pour faire connaître son offre à sa clientèle de proximité. 
Avec la transformation digitale… Le numérique permet d’optimiser le rayonnement, l’organisation, et la gestion de la VAE/livraison

Pour commencer : d’abord tester son offre de VAE/livraison auprès de sa clientèle de proximité, puis si c’est satisfaisant, collaborer avec un agrégateur, c’est-à-dire une plateforme en ligne dont le métier est de diffuser votre offre, de recevoir en ligne et de vous transmettre les commandes, d’encaisser les règlements de vos clients, et d’organiser le retrait et la livraison. 
Pour aller plus loin : développer sa propre solution de click&collect pour être parfaitement autonome dans son activité de VAE/livraison. Le Gouvernement a mis en place clique-mon-commerce.gouv.fr afin de regrouper sur un seul site les aides financières et les outils dédiés aux professionnels qui souhaitent se numériser et développer une activité en ligne. 

À (re)lire
Vente à emporter et livraison : et pourquoi pas vous ?
Vente à emporter et livraison : les mentions obligatoires

 

DÉMATÉRIALISER LES RESSOURCES HUMAINES 

Pourquoi ? Pour optimiser votre gestion quotidienne. 


Avant… Publier une offre, recevoir les candidatures, les trier pour retenir les bons CV et lettres de motivation, s’entretenir avec les candidats, une fois, parfois plusieurs…
Avec la transformation digitale… Aucune étape du processus décrit n’est supprimée, mais dématérialiser la démarche permet de gagner en temps et en efficacité dans le recrutement.

Pour commencer : sélectionner le prestataire en ressources humaines digitalisées spécialiste du CHR qui correspond à ses besoins.
Notre plateforme privative Kroworking, dont les offres préférentielles sont réservées aux professionnels du CHR clients de Kronenbourg, a sélectionné trois partenaires : HCR emploi, Brigad et Badakan. Tous trois ne couvrent pas les mêmes territoires et ne travaillent pas exactement sur les mêmes marchés (collaborateur long terme vs. renforts ponctuels d’indépendants). 
Pour aller plus loin : centraliser auprès du partenaire tout ou parties de la gestion du volet RH : rédaction et archivage des contrats numériques, diffusion des plannings et tenue des relevés d’heures, édition des bulletins de paie et partage sécurisé avec les cabinets comptables…  

À (re)lire
Difficultés de recrutement, des solutions existent

 

 

Sur Digitables, des professionnels du CHR expliquent comment le digital est devenu une véritable ressource pour leurs établissements. Un nouveau témoignage vidéo est publié tous les mardis !

 

On vous parle

Rejoignez la grande communauté des gérants de bars et de café, restaurateurs et hôteliers !

Tous les mois, MON CHR vous informe sur les dernières actualités de vos professions.

L’ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
Back to top

Bienvenue !

êtes-vous majeur ?